Fonctionnement du détecteur anti-intrusion

Fonctionnement du détecteur anti-intrusion

Face à la recrudescence des cambriolages, de plus en plus de particuliers équipent leur maison d’un système d’alarme pour assurer leur sécurité.
Un système d’alarme est un dispositif de protection électronique qui utilise une technologie composée de détecteurs anti-intrusions. Mais quels sont ces différents capteurs et comment fonctionnent-ils ?

Les détecteurs anti-intrusion pour assurer la sécurité de l’habitat

Une installation de détection doit remplir trois fonctions :

  • Détecter la présence d’un individu non désiré au sein du foyer
  • Traiter les informations délivrées par les capteurs
  • Alerter les occupants

En fonction de l’emplacement choisi pour les capteurs, on parlera de :

  • Détection périphérique
  • Détection périmétrique
  • Détection intérieure

Pour une détection périphérique, la surveillance va s’exercer sur le pourtour de la zone concernée.
Dans le cas d’une détection périmétrique, les capteurs sont placés sur les parois, l’enveloppe ou les issues de l’habitation.
Les détecteurs sont placés dans la maison pour une détection intérieure.

Fonctionnement des détecteurs anti-intrusions

Les différents détecteurs sont placés à des endroits stratégiques de l’habitat. Ces différents capteurs sont :

  • Les détecteurs d’ouverture
  • Les détecteurs de chocs
  • Les détecteurs volumétriques

Les détecteurs d’ouverture ont pour but de signaler toute tentative d’effraction par ouverture des portes et des fenêtres, ces dernières étant fermées lorsque le système d’alarme est en service. Ces détecteurs sont soit à contact mécanique (un bouton poussoir équipé d’un ressort peut ouvrir un circuit électrique), soit magnétique (composé de deux éléments, un aimant fixé sur l’ouvrant et un contact électrique posé sur l’huisserie).

Les détecteurs de chocs, de vibrations et de bris de glace sont des capteurs à courant électrique : le courant passe d’un contact à un autre par un câble reliant un certain nombre de détecteurs à la centrale d’alarme. Dans le cas de chocs supérieurs à l’intensité pré-réglée, le contact est interrompu par le déplacement, sous le choc, d’une pièce assurant le passage du courant déclenchant une alarme.

Les détecteurs volumétriques de présence et de mouvement sont des capteurs capables de détecter le mouvement d’un intrus ou sa présence à l’intérieur d’un volume.

Il existe également les détecteurs par cellule photo-électrique qui fonctionnent avec un faisceau d’ondes luminescentes. Lorsqu’un cambrioleur coupe ce faisceau, un signal est envoyé à la centrale d’alarme qui déclenche la sirène.

Les détecteurs infrarouges sont des capteurs multi-faisceaux qui signalent la présence d’un intrus lorsqu’il passe dans le champ de détection.

Pour en savoir plus :

Articles en relation