Les normes concernant les rambardes de sécurité

rambarde

Une construction quelle qu’elle soit peut comporter un escalier, une terrasse, un balcon, une piscine. Ces parties présentent des risques de chute, de noyade, qu’il convient d’éliminer. On pose alors des rambardes de sécurité appelées aussi garde-corps, balustrade ou rampe. Pour être réellement sécurisants, ces différents modèles de rambardes de sécurité doivent être résistants. Des protections qui se font dans divers matériaux tels que le fer forgé, le ciment, le bois, le PVC, l’inox, le verre, etc. Après avoir choisi celui qui s’intégrera le mieux dans votre intérieur ou à l’extérieur, sachez que sa conception dépendra de différentes normes homologuées NF (normes françaises).

Des normes NF pour leurs dimensions

Que ce soit en rénovation ou en création, la pose d’un garde-corps est soumise à une réglementation que sont les normes concernant les rambardes de sécurité. Ces normes sont identiques pour tout type de bâtiment, habitat individuel ou collectif, local commercial, public, bureaux, etc., et en intérieur comme en extérieur. Cette réglementation pour garde-corps normalisent :

  • leurs dimensions, NF P01-012 ;
  • les essais, NF P01-013 ;
  • la sécurité de piscine, NF P90-306 ;
  • ceux pour piétons le long des voiries, norme XP P98-405.

Par exemple, un garde-corps de trottoir ne doit pas pouvoir être escaladé par un enfant. Ou encore, la hauteur d’une balustrade dépend de sa largeur. Mais aussi, l’effort que doit pouvoir supporter une rambarde en lieu privé est de 60 N/ml de pression (force de Newton) et de 100 N/ml en zone publique.

Un professionnel pour vous éviter des calculs fastidieux

Parce que les balustrades sont souvent un élément de décoration, il en existe de tous les styles, toutes les formes et toutes les fantaisies. C’est pour cette raison que les normes se rapportent à chaque partie :

  • dimension entre chaque barreau inférieure ou égale à 0,11 m ;
  • vide entre chaque bardeau inférieur à 0,25×0,11 m ;
  • incliné vers l’extérieur, le nu intérieur inférieur à 0,05 m par rapport à la partie la plus avancée ;
  • en saillie, la hauteur entre la partie inférieure du garde-corps et le bord de la dalle à moins de 0,11 m.

Si vous confiez la fabrication de votre garde-corps à un artisan professionnel, vous n’aurez pas à vous soucier de tous ces termes et calculs qui peuvent paraître fastidieux.

Pour en savoir plus :

Articles en relation