Les types de cornières anti-pince

Les types de cornières anti-pince

Si vous cherchez à vous protéger des éventuels cambriolages, pensez à la cornière anti-pince, un dispositif qui empêche le malfaiteur de crocheter la serrure. On appelle pince ces outils semblables à un pied-de-biche avec lequel on fait levier entre l’huisserie et la fermeture de porte pour la forcer.

La cornière anti-pince se pose tout autour de la porte de façon à combler tout espace. C’est en cela que ce dispositif est une sécurité très efficace. On trouve des cornières anti-pince dans les magasins de bricolage, la fixation n’est pas très compliquée pour un bricoleur. Mais vous pouvez faire appel à un serrurier ou un artisan tous services pour cette installation.

Des vis inaccessibles

Le kit de cornière anti-pince se compose de cornières métalliques et de vis. Choisissez le bon modèle, car il en existe 2 types. Pour porte simple :

  • des cornières en L, comblent l’espace du haut et du côté de la porte ;
  • la cornière en U pour la plus esthétique.

Ou pour double porte :

  • des cornières en L ou en U pour chaque battant ;
  • une cornière en Z pour combler l’espace entre les deux portes.

Le système se fixe à l’intérieur à l’aide de vis inaccessibles de l’extérieur. Ces vis, dites involtures, se composent ainsi :

  • un boulon ;
  • une vis à douille ;
  • une soudure.

Si les cornières sont vendues pré-percées, il faut procéder à un repérage que la porte pour la percer, ou encore recouper les cornières à la bonne longueur.

Précautions d’installation et avantages

La mise en place de ces cornières anti-intrusion nécessite un minimum de matériel tel que clés à boulons et à douilles, meuleuse ou scie à métaux. La porte ainsi modifiée devra conserver son bon fonctionnement, ne frotter ni contre l’un des montants du dormant, ni sur le sol pour ne pas détériorer ces différentes parties.

Avant de débuter le travail, l’installateur doit se savoir apte à corriger ces éventuels défauts. A noter que, outre l’anti-intrusion, ce dispositif présente d’autres avantages. Citons notamment une action isolante supplémentaire contre le froid, ou encore que la compagnie d’assurance peut tenir compte de cette sécurité dans le montant de la cotisation de l’assurance habitation.

Pour en savoir plus

Articles en relation