Piscine : mettre en place une alarme de sécurité

Piscine : mettre en place une alarme de sécurité

L’alarme est avant tout une précaution pour votre piscine. Elle est là pour vous avertir d’un danger ou d’une anomalie. Il est important de savoir que ce dispositif est obligatoire pour les piscines enterrées. En cas de non respect de cette loi, le contrevenant s’expose à une lourde sanction financière pouvant se monter jusqu’à 45 000 euros. L’alarme doit respecter la norme NF 90-307 et respecter certains critères essentiels. Parmi lesquels, sa réactivation automatique une fois la baignade terminée ou se déclencher lorsqu’un enfant de moins de 6 kilos tombe dans le bassin. La puissance sonore de la sirène doit être de 100 décibels à un mètre, au minimum. La présence d’indicateurs pour signaler l’usure des piles. Enfin, la présence d’un dispositif de sécurité, au niveau de l’enclenchement et de l’arrêt de l’alarme, afin qu’elle ne puisse être désactivée par vos enfants. Il existe aujourd’hui sur le marché deux types d’alarmes respectant les normes officielles. Ce sont les alarmes immergées à destination des piscines enterrées et les alarmes périmétriques. Faire appel à un professionnel est l’astuce pour s’assurer de la conformité de l’alarme que vous allez choisir.

Les deux types d’alarmes de piscine

L’alarme immergée se présente sous la forme d’une sonde à placer dans le bassin. Tandis que la centrale et la sirène, pour vous prévenir d’un danger, seront disposées dans la maison. Facile à installer, elle analyse les ondes dans l’eau et se déclenche en cas de mouvement anormal au bout d’un laps de temps de dix secondes.

Plus onéreuse, l’alarme périmétrique est constituée de bornes disséminées tout autour du bassin. Là aussi, la centrale et la sirène seront placées dans votre habitation. Les bornes sont reliées les unes aux autres par des rayons infrarouges. L’alarme retentira en cas de franchissement du périmètre ainsi délimité. Son avantage réside dans son temps de réaction. Contrairement à la première alarme, celle-ci vous avertit avant la chute, ce qui permet une réaction instantanée et préventive. Par contre, elle s’avère plus difficile à mettre en place car elle nécessite de creuser le sol.

Quel que soit le choix de votre alarme, celle-ci est un élément primordial pour la sécurité de votre bassin d’agrément. Si une question subsiste ou si vous souhaitez des conseils avisés, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour sécuriser sa piscine.

Pour en savoir plus :

Articles en relation